Nous sommes à un peu plus de la moitié des grandes vacances scolaires, en France. Plus que 3 semaines (il y en a 8 en tout) et nos enfants reprendront le chemin de l’école. Elle arrive à grand pas, la rentrée scolaire… La ruée vers l’achat du matériel scolaire ne va pas tarder et peut-être est-ce le moment où vous vous demandez s’il ne serait pas temps (si ce n’est déjà fait) pour votre enfant de faire quelques révisions 

Je ne sais pas pour vous, mais moi, cette année, pour la première fois (de ma vie!), j’ai fait une sérieuse entorse à une de nos grandes traditions familiales : je n’ai pas acheté de cahier de vacances à mes enfants. Sacrilège ! La principale raison est que j’en avais assez d’acheter des cahiers de vacances qui, au final, n’étaient réalisés qu’à moitié, voire au tiers. Chez moi, au fil des années, plus mes enfants grandissaient et moins le cahier était « fait ». Une véritable relation de proportionnalité inversée !

Cette année, j’ai donc décidé d’innover en matière de révisions. 

J’ai récemment redécouvert le principe du Mind Mapping en lisant le livre «Apprendre autrement avec la pédagogie positive» d’Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, et je me suis dit : « pourquoi ne pas utiliser cette méthode pour réviser quelques notions avec les enfants ? ». Cela peut être amusant, plus créatif et moins contraignant qu’un cahier de vacances.

Lire ma chronique-résumé d’ «Apprendre autrement avec la pédagogie positive»
sur le blog Des livres pour changer de vie

Mais, qu’est-ce que le Mind Mapping ? Les cartes mentales ?

En anglais, « mind » signifie « esprit » et « map », « carte ». Le Mind Mapping, c’est donc faire des cartes de son esprit, de ses idées… des cartes mentales. C’est une technique de représentation visuelle, graphique et spatiale de l’information sur une feuille de papier au format paysage. Ce concept a été créé dans les années 1970, par Tony Buzan, un psychologue anglais spécialiste de l’apprentissage et de la mémoire du cerveau.

La carte mentale respecte le fonctionnement naturel de notre cerveau; la mise en lien de nos idées est facilitée, ce qui permet une meilleure compréhension. De plus, comme la carte utilise l’association, l’imagination, la couleur et l’espace, elle favorise notre mémorisation. Enfin, cet outil améliore non seulement nos capacités cognitives mais aussi nos compétences sociales.

Exemple de “mind map” réalisée sur logiciel :

révisions mind mapping

Pour faire une « mind map » ou « carte mentale », il est conseillé de créer des conditions qui mettront le cerveau (de votre enfant) dans de bonnes dispositions d’apprentissage : 

  • choisir un espace confortable et calme ;
  • susciter plaisir et joie de faire, en présentant le « mind mapping » comme un jeu ou une activité manuelle ;
  • pratiquer le questionnement ouvert pour faire émerger les idées : Qui? Quoi?  Quand? Combien? Où? Comment? Pourquoi? Pour quoi?
  • poser sur l’enfant un regard bienveillant, pour qu’il se sente en confiance ;
  • l’encourager ;
  • communiquer de façon positive

En ce qui concerne le matériel, il suffit de feuilles de papier vierge sans lignes, stylos, crayons, feutres, crayons de couleurs.

Utiliser des cartes mentales pour les révisions

Alors, vous êtes prêts ? C’est parti !

Tout au long de l’élaboration de la carte, veillez à accompagner l’enfant de manière adéquate selon son âge, tout en le laissant être l’acteur principal de l’exercice.

Étape 1 : Choisir avec l’enfant, le thème ou sujet principal et l’inscrire au centre (= le cœur) d’une feuille positionnée en mode paysage.

Vous pouvez vous inspirer d’un lieu, d’un évènement, d’une sortie qui a eu lieu au cours de l’été ; mais aussi piocher au hasard, dans un cahier de l’année écoulée, une notion du programme. L’intérêt étant de mobiliser à nouveau des connaissances académiques, mais aussi des compétences telles que s’exprimer, raconter, décrire, expliquer, s’interroger, dénombrer, utiliser des symboles, etc.

Veillez à ce que le sujet soit le plus précis possible. 

Voici quelques idées de sujets de révisions pour chaque cycle:

Maternelle

(Cycle 1)

CP-CE1-CE2

(Cycle 2)

CM1-CM2-6e 

(Cycle 3)

Le zoo Le dictionnaire La première guerre mondiale
Les formes  Le calendrier La phrase
La piscine « C’est la mère Michel » (chanson) Le Puy du Fou
Les couleurs Les aliments Résoudre un problème mathématique
Les émotions Les émotions ou une sortie Les émotions
Bon pour mon corps La multiplication La Terre dans le système solaire

Étape 2 : Tracer des branches partant du cœur pour créer l’arborescence de la carte. Elles porteront les idées principales. Chaque branche doit être aussi longue que le mot ou groupe de mots qu’elle porte et être le plus horizontale possible (45° maximum), de façon à pouvoir lire l’information sans avoir besoin de tourner la feuille.

Chaque idée apparaîtra sous forme d’un mot-clé écrit lisiblement (eh oui, on s’applique en « mind mapping » !) sur la branche (pas dessous, ni au bout).

Étape 3 : À partir des branches principales, tracer des branches secondaires qui porteront les idées secondaires, le cas échéant.

révisions mind mapping 2

 

Étape 4 : Illustrer par de petits pictogrammes simples mais très évocateurs de l’idée représenter. Les images font appel à nos sens et nos émotions ; ce qui en fait d’excellents vecteurs de mémorisation.

 

révisions mind mapping 3

Étape 5 : Ajouter de la couleur sur les branches. Comme les images, la couleur procure des sensations qui facilitent la mémorisation et apporte du plaisir.

Et voilà le résultat !

révisions mind mapping 4

révisions mind mapping 4

Lire l’article “Aborder sereinement le moment des devoirs”

N’oubliez pas de féliciter votre enfant : implication, soin, formulation des idées, réinvestissement de ce qu’il a appris pendant l’année écoulée… 

Valorisez son œuvre en lui proposant d’afficher sa carte dans sa chambre ou sur la porte du frigo.

Profitez bien des dernières semaines de vacances avec vos enfants. Et bonnes révisions façon “Mind Mapping”!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  

2 thoughts on “Révisions | Des cartes mentales pour se remettre dedans”

  1. C’est un très bel article que vous nous proposez ici, original dans son contenu et très pertinent… La pensée en arborescence correspond au fonctionnement cérébral des personnes à Haut Potentiel Intellectuel… Elle favorise la vue globale et transversale et permet de développer les connexions neuronales ! Votre idée est magnifique car elle permet aux enfants, tout en s’amusant, de cultiver une façon de pensée intelligente, intuitive et en expansion… J’adore et je vais tester avec mon petit garçon ! Merci à vous et très belle continuation !

    1. Merci Aurélie pour ton commentaire très riche. Je dirais même que la pensée en arborescence correspond au fonctionnement du cerveau humain tout court ! et permet justement à tout un chacun de développer son potentiel intellectuel.
      Merci encore pour tes encouragements. Au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *