Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose désigne un état entre la veille et le sommeil provoqué par la suggestion. Il s’agit d’une procédure durant laquelle le patient est incité à faire l’expérience de certaines sensations ou perceptions. Pendant l’hypnose, le patient se trouve dans un état modifié de conscience.
C’est un état naturel que nous expérimentons tous au quotidien.
L’hypnose permet de plonger en soi-même, d’ouvrir sa perception pour saisir ce que notre inconscient veut nous dire, lui communiquer nos désirs et résoudre nos problèmes en provoquant les changements voulus.

En hypnose symbolique, les personnes sont amenées à transformer des symboles qui correspondent à des émotions, des désirs, des frustrations, des problèmes… et à trouver les ressources dans leur inconscient pour se transformer elles-mêmes.

L’hypnose est particulièrement adaptée aux enfants

Les enfants sont particulièrement réceptifs à l’hypnose car ils vivent dans un monde d’imagination, les visualisations sont donc faciles et rapides. Leurs progrès sont rapides et l’objectif est rapidement atteint.
Les séances d’hypnose avec les enfants sont plus informelles et plus rythmées qu’avec les adultes.

L’hypnose symbolique est efficace dans de nombreuses problématiques :
– cauchemars
– phobies
– stress
– addictions
– procrastination
– manque de confiance en soi
– tocs, tics
gestion des émotions
– entraînement à la concentration
– énurésie

L'hypnose, un jeu d'enfant

Plusieurs techniques possibles pendant l’hypnose

Il existe plusieurs techniques ou outils que l’on peut utiliser pour traiter le problème et accompagner à l’atteinte de l’objectif.

En voici quelques exemples :

– le recadrage symbolique : il s’agit d’amener le sujet à faire correspondre ce qui le gène à un objet, un animal ou un symbole et de l’accompagner dans la suppression ou l’amélioration de ce symbole, jusqu’à ce qu’il se sente mieux ;

– la métaphore : le jeu, les contes, les dessins (arbre, maison…) sont des supports métaphoriques très utilisés avec les enfants ;

– l’ancrage : il consiste, pendant l’hypnose, à associer un état interne (émotion, ressenti) à un stimulus externe (geste, mot) et à l’ancrer. Par la suite, le sujet, en amont d’une situation stressante par exemple, pourra refaire le geste pour retrouver l’émotion qui a été associée à l’expérience.

À titre d’exemple, voici une séance d’hypnose avec une adolescente pour qu’elle gagne en motivation et confiance en elle. Pendant la séance, elle est invitée à cheminer vers son lieu ressource (lieu magique où elle se sent bien, en sécurité) où elle pourra puiser ce dont elle a besoin pour surmonter sa difficulté.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *