Si vous aviez la possibilité de choisir la manière dont sont répartis les jours de classe tout au long de l’année, quel serait votre calendrier scolaire idéal? Les différents changements qui ont affecté (et qui affecteront encore!) le calendrier et les rythmes scolaires ces dernières (et prochaines!) années, le récent cafouillage sur les vacances scolaires de printemps de la zone B, ainsi qu’une discussion avec ma fille m’ont inspiré cet article.

Quatre exemples de calendrier scolaire à l’étranger

Au Japon, l’année scolaire débute en avril. Hormis les nombreux jours fériés et les jours de classe dédiés aux activités sportives, culturelles et autres sorties, les écoliers japonais ont 9 à 10 semaines de vacances qui se répartissent comme suit :
– 4 à 5 semaines en été, au mois d’août;
– 2 semaines à Noël, de fin décembre à début janvier;
– 3 semaines en mars, au printemps.
À noter que les vacances scolaires sont souvent dédiées… aux études! (pression sociale et volonté de réussir à tout prix obligent).

Le calendrier scolaire de Finlande est similaire à celui de la France. Trois périodes de cours de 6 à 8 semaines sont entrecoupées de 2 semaines de vacances. On arrive à un total de 36 semaines de cours et 16 semaines de vacances sur une année entière.

Au Canada, les enfants ont 195 jours de classe par an, soit 39 semaines de cours, de début septembre à fin juin. Il y a 3 périodes de vacances : 2 semaines à Noël, 1 semaine en mars (hiver) et 9 semaines en été, soit 12 semaines de vacances au total.

Enfin, en Australie, l’exemple le plus atypique pour nous, l’année scolaire s’étale de janvier à décembre. Les grandes vacances sont aussi celles de Noël et celles d’été! Elles durent 5 semaines de mi-décembre à fin janvier. S’y ajoutent 3 autres périodes de vacances de 2 semaines chacune : automne en avril, hiver en juillet et printemps en septembre-octobre. Au total, les Australiens cumulent 41 semaines de cours et 11 semaines de vacances scolaires sur une année entière.

calendrier scolaire vacances hiver

Faut-il réduire les grandes vacances ?

Sur les 4 exemples choisis, la France est donc le pays où la pause entre deux années scolaires est la plus longue. Les grandes vacances d’été sont-elles trop longues ? Faut-il les raccourcir? Faut-il davantage de semaines de cours? Faut-il répartir les heures de cours différemment dans la semaine?

Ce qui motive les différentes réformes de l’école est la volonté d’une meilleure réussite scolaire des enfants. Le but de cet article n’est pas de dire si changer le calendrier scolaire est une des solutions ou si telle ou telle proposition serait la meilleure; mais d’imaginer, de se projeter dans une configuration du calendrier scolaire différente de celle proposée aujourd’hui.

Hypothèse 1 : le volume horaire global et le nombre de semaines de cours restent inchangés
Dans ce cas, on pourrait imaginer de répartir différemment les semaines de vacances. Par exemple, en rajoutant une période de petites vacances scolaires (de 2 semaines). L’année scolaire serait donc divisée en 6 périodes au lieu de 5, et les grandes vacances d’été dureraient 6 semaines au lieu de 8.

Hypothèse 2 : le volume horaire global reste inchangé mais le nombre de semaines de cours augmente
Ici, il s’agirait de répartir l’actuel nombre d’heures de cours sur plus que 36 semaines. Cela donnerait des journées ou semaines d’école plus légères. Dans ce cas, rogner sur les petites et/ou les grandes vacances scolaires serait nécessaire.

Hypothèse 3 : on augmente le volume horaire global de cours
Dans ce dernier cas, pas de recette miracle. Vu qu’augmenter le nombre d’heures de cours par semaine est difficilement imaginable, il faudrait à coup sûr, là aussi, réduire sur les petites et/ou les grandes vacances scolaires.

calendrier scolaire vacances été

 

Découvrez ici une pensée inspirante pour bien aborder l’année scolaire

Ce que j’en pense

Mon premier avis est d’abord de dire qu’il faudrait penser les vacances différemment.
Être en “vacances scolaires” ne doit pas forcément signifier rupture avec l’apprentissage. Il y a tant de manières différentes d’apprendre. Le lien, la transition entre période de cours et période de vacances devrait être plus fort, plus évident. Ainsi, “vacances” ne doit pas rimer avec “problème de garde ou d’occupation des enfants”. Il faudrait une nouvelle vision, un nouveau concept des vacances scolaires. On devrait pouvoir imaginer et mettre en oeuvre une nouvelle prise en charge des enfants dans d’autres lieux que l’école, par d’autres personnes (personnels enseignants ou non, parents)…

D’autre part, de ce que l’on observe de la nature, de la vie, c’est que tout fonctionne sous forme de cycle : le jour, la nuit, les saisons, la lune, la femme (!)… Je trouve que le rythme des vacances scolaires manque de rondeur et de régularité et échappe à ce fonctionnement cyclique qui semble pourtant nous régir et tout ce qui nous entoure. Il est logique que les vacances d’été soient plus longues que les autres. Mais est-ce bien nécessaire qu’elles en fassent le quadruple? Faut-il encore s’étonner de la difficulté que les élèves ont de reprendre les cours en septembre? Quels sont les intérêts véritablement servis dans la question du calendrier scolaire ?

Et pour vous, quel serait le calendrier scolaire idéal? N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement l'e-book "Approcher le développement personnel avec les enfants par les mots"