Aujourd’hui, je vous parle de l’estime de soi en maternelle. Je vous propose également deux activités pour les enfants de maternelle (cycle 1) en lien avec la stimulation de l’estime de soi. Ces activités mobilisent tous les domaines d’apprentissage du programme de l’école maternelle notamment la mobilisation du langage et l’expression à travers l’activité artistique.

Une société où l’on n’ose pas dire « je »

La dévalorisation de soi est un mal qui rongent beaucoup de personnes. Comme l’expliquait le philosophe et écrivain Fabrice Midal récemment dans une interview , dire « je » est mal vu dans notre société contemporaine. Le narcissisme est considéré comme un défaut. (L’écrivain prône le « narcissisme positif ».) On nous apprend que si l’on s’aime de trop, on ne pourra pas aimer les autres. Comme si l’amour était une ressource en quantité limitée qu’il fallait économiser !

Or, c’est le contraire. L’amour se démultiplie, il est une ressource inépuisable. Plus on aime et plus il y a d’amour à donner.

Toutefois, on ne peut pas aimer les autres si l’on ne s’aime pas d’abord soi-même.

Pour commencer à s’aimer, il faut partir à la rencontre de soi, découvrir qui on est, s’autoriser à être soi-même, se respecter…

Mais qu’est-ce que l’estime de soi ?

L’estime de soi se définit comme la bonne opinion que l’on a de soi-même, de sa propre valeur. Ou encore comme la valeur qu’un individu s’accorde globalement, valeur faisant appel à la confiance fondamentale en son efficacité et en ses mérites.

Selon Petra Krantz Lindgren, auteure de  Développer l’estime de soi de son enfant : les clés d’une éducation bienveillante, « l’estime de soi est l’aptitude fondamentale à partir de laquelle toutes les autres se développent. Elle est donc à remettre au centre de tout projet éducatif.

Les enfants qui s’acceptent et qui s’aiment, ceux dont l’estime de soi est saine, sont des enfants qui écoutent leurs propres sentiments et besoins, mais aussi ceux des autres. Ils élèvent leur voix contre les injustices. Ils osent tracer leur propre chemin dans la vie. Ils assument leurs erreurs. Ils savent recevoir la critique de façon constructive. »

Éprouver une estime de soi suffisante permet de s’affirmer face aux autres tout en les reconnaissant.

estime de soi en maternelle illustration

Ce qui est est fait à l’école maternelle

L’école maternelle a une responsabilité particulière dans la construction du soi de l’enfant.

Les enfants vont apprendre ensemble et vivre ensemble. Pour ce faire, en parallèle de la compréhension de la fonction de l’école, l’enfant sera accompagné dans sa construction comme personne singulière au sein d’un groupe.

Le but est que l’enfant développe une estime de soi qui l’aide à se construire, l’entraîne vers les autres et l’engage dans les apprentissages.

Les espaces de l’école doivent permettre de diversifier les expériences de réussites.

Le temps est organisé de façon à valoriser les réussites et les progrès dont on conserve les traces pour se remémorer des temps privilégiés d’apprentissage et mettre chacun en valeur.

Le jeu permet d’adopter momentanément un rôle et faire « comme si », dans le but d’explorer des possibles.

En étant présent à ses côtés, en lui parlant, en l’observant, en commentant et en soulignant ses réussites et ses progrès, l’enseignant joue un rôle majeur dans la perception que l’enfant a de lui-même.

 estime de soi en maternelle

Poursuivre à la maison

« Les parents ne sont pas là pour apprendre à leurs enfants à être parfaits. Les parents sont là pour apprendre à leurs enfants qu’ils sont bons tels qu’ils sont. »
Mots de Fia, 8 ans

La 1ère activité proposée consiste à fabriquer avec son enfant, un portfolio contenant :

  • sa photo,
  • son nom écrit en lettres capitales (par collage, s’il ne sait pas encore l’écrire),
  • ses empreintes (pieds et mains),
  • un dessin (ou une photo) représentant les membres de sa famille,
  • ainsi que ses jouets, son plat et ses activités préférées…

Invitez l’enfant à verbaliser sur les éléments constituant le portfolio. Encouragez ses gestes, souligner ses réussites… Indiquez-lui que ses empreintes sont uniques.

Toutes les composantes socles de l’estime de soi (concept du psychoéducateur Germain Duclos) peuvent être mises en jeu dans cette activité, à savoir :

  • l’appartenance à un groupe,
  • la connaissance de soi,
  • la réussite,
  • le sentiment de sécurité et de confiance.

La 2ème activité proposée est d’apprendre la chanson « Je suis unique » à son enfant et de la chanter avec lui en mimant des gestes explicites (en se montrant du doigt notamment).

Je suis unique

Moi, je suis unique, je suis magnifique

Il n’y a que moi comme moi

Toi tu es unique, tu es magnifique

Il n’y a que toi comme toi…

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Quelles activités faites-vous avec votre enfant pour renforcer son estime de soi ? Partagez-les nous en commentaires.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement l'e-book "Approcher le développement personnel avec les enfants par les mots"