À la lecture de ce titre d’article et constatant que l’éphéméride affiche aujourd’hui “St Valentin, fête des amoureux”, vous vous attendez sûrement à lire un article sur le thème de l’amour conjugal… voire adultère ! Eh bien, non, râté !

Maintenant, vous vous dîtes sûrement : “Ça y est, je sais, elle va nous parler de ses enfants!” Eh bien, ça aurait pu être ça, mais ce n’est pas de mes enfants dont j’ai choisi de vous parler aujourd’hui. (Ce peut être une idée pour un prochain article, si messieurs dames me donnent leur permission, mais c’est pas gagné). Mais là encore, c’est raté !

Bon, j’arrête de vous faire tourner en rond. Comme le chantait si bien Joséphine, je vais vous parler, moi aussi de passions… des passions (ni un pays, ni une ville) qui m’ont conduite à la création de ce blog.

Qu’est-ce qu’une passion ?

Le dictionnaire Larousse définit la passion comme

  • l’état affectif intense et irraisonné qui domine quelqu’un,
  • le mouvement affectif très vif qui s’empare de quelqu’un en lui faisant prendre parti violemment pour ou contre quelque chose, quelqu’un,
  • un amour considéré comme une inclination (disposition naturelle) irrésistible et violente,

ou encore (plus modérément)

  • un penchant vif et persistant.

Pour le sujet qui nous concerne, je retiendrais la dernière définition.

Et c’est là où les choses se corsent pour moi! Pourquoi? Parce que j’aime tellement de choses et d’activités différentes. Je n’ai pas une passion qui se détache en particulier et qui surpasse les autres. Avez-vous noté l’idée de violence, de domination et d’irraison dans les autres définitions ? Rien de tout cela chez moi. Je m’intéresse à beaucoup de sujets et j’aimerais apprendre à faire tellement de choses… Que c’en est parfois même dur à vivre. D’ailleurs comment appelle-t-on ce genre de personnes ? Il y a bien un vocable dont on les affuble… Polymathe, polyvalent, dilettante… Ces personnes touche-à-tout qui, parce qu’elles s’intéressent à tellement de choses, ne peuvent jamais se faire spécialiste d’une discipline.

Choisir une idée de blog

Vous imaginez donc quelle a dû être ma difficulté pour choisir un sujet de blog. Un blog nécessite d’être alimenté régulièrement par des articles interessants et pertinents. Un blog, c’est comme un journal, l’intérêt est d’avoir des lecteurs. Donc, vous devez choisir un sujet qui vous passionne et sur lequel vous aurez envie d’écrire souvent et pendant longtemps (valable pour un blog spécialiste et non généraliste). Alors quand j’ai dû choisir entre la déco, la musique, la danse, l’enfance, l’architecture, l’écriture, le maquillage, le chant, le dessin et j’en passe… ça n’a pas été une mince affaire. Mais j’ai quand même dû statuer. J’ai alors commencé à penser mon blog un peu comme la réalisation d’un vieux rêve que je n’avais pas pu pleinement satisfaire, à savoir enseigner à des enfants.

Mes deux amours : l’école et le développement personnel

J’ai toujours aimé l’école. Je l’ai aimé en tant qu’enfant mais aussi en tant qu’adulte. Cet espace classe, cette ambiance, ces couleurs, ces sons, ces odeurs, ces maîtres et maîtresses, ces enfants, ces histoires, ces collègues, ces difficultés, cet épuisement, cette entraide, ce contentement, cet amour…

Et j’ai voulu y adjoindre le thème du développement personnel, tant ce domaine m’avait touchée et fait avancer dans la vie.

Je suis donc partie sur ce thème, mais au début, je n’avais qu’une très vague idée de ce que j’allais proposer et du public auquel j’allais m’adresser (parents? enfants? enseignants?). J’ai d’ailleurs remanié ma page “À propos” ainsi que le sous-titre descriptif de mon blog à plusieurs reprises. Heureusement, j’avais pris le parti de choisir un nom de blog pas trop restrictif pour ne pas être coincée par la suite. (J’avais senti le truc! lol). Et à tout cela, venait s’ajouter une énième idée : celle de proposer des outils de détection des difficultés chez les élèves et de remédiation, chose qui m’a beaucoup manquée durant mes deux années d’enseignement. (Je garde cette idée dans un coin de ma tête!)

L’important pour moi c’est de proposer quelque chose où il n’y pas trop de bla-bla ; un contenu pratique, ludique, prêt à l’emploi, concret. Et, ce n’est que ces dernières 24 heures, que j’ai réussi à définir clairement la ligne éditoriale d’Inspiration École. Elle s’articule sous la forme d’une problématique :

Si le développement personnel était enseigné à l’école en France, de quelle façon et avec quels outils le serait-il ?

Good job!

J’en ai mis du temps, mais enfin, j’ai mis la main et aussi le doigt dessus! Ça fait du bien d’avoir les idées plus claires, ça rebooste et après, on est reparti de plus belle.

Je m’inspirerai donc, comme je l’ai déjà dit, des outils (classiques) utilisés par le corps enseignant, ainsi que d’autres ressources pédagogiques (innovantes) pour constituer un véritable programme d’enseignement au développement personnel destinés aux jeunes enfants (en priorité).

Et pour mes autres passions? Je pense effectivement créer un deuxième blog pour pouvoir parler de tout un tas de choses autres, car, en fait, je crois bien que bloguer aussi, c’est devenu une de mes passions!

Quoi qu’il en advienne, merci de m’accompagner dans cette belle aventure.

deux amours

Sur ce, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une très bonne St Valentin à tous, quelle que soit la forme qu’elle prendra. Que ce soit envers une personne, une cause, une activité… une part de gâteau au chocolat ! Que dis-je? L’important, c’est de manifester de l’amour.

Aimez, mais surtout, aimez-vous d’abord!

EnregistrerEnregistrer

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *